expert du recrutement d'ingénieurs
pour l'industrie mais pas seulement

De nouvelles pistes pour capter le CO2 directement dans l’air !

Energie  Posté le 25 jan. 2021
De nouvelles pistes pour capter le CO2 directement dans l’air !

Apparues il y a déjà dix ans, les technologies de captation du CO2 dans l’air ambiant se multiplient et gagnent en popularité. Si elles passent désormais au stade industriel, elles n'ont pas encore démontré leur intérêt pour le climat.

D'immenses aspirateurs pour capter le dioxyde de carbone (CO2) dans l’air. L’idée, qui a pu un temps faire sourire, est désormais prise au sérieux. Dernière preuve en date : une sortie virale du fondateur de Tesla et de SpaceX, Elon Musk, annonçant le 21 janvier dernier sur Twitter un prix de 100 millions de dollars pour la meilleure technologie de captage du carbone.

En la matière, La Suisse est «à la pointe des technologies de séquestration du CO2».

En 2017, la commune de Hinwil, à quelques kilomètres de Zurich, a vu une première installation industrielle à même de capter et exploiter le dioxyde de carbone présent dans l'atmosphère (DAC, 'direct air capture').

Le système conçu par la start-up suisse Climeworks peut absorber jusqu'à 900 tonnes de CO2 par an, soit l'équivalent d'émissions émises par environ 450 voitures.

Grâce à l'expérience acquise en Suisse, Climeworks a inauguré des usines DAC dans 6 pays, dont l'Italie et l'Islande. Celle du pays scandinave est la première au monde à capter le CO2 atmosphérique et à le stocker dans les profondeurs du sol, où le gaz se transforme en roche.

L'objectif de Climeworks, qui a récemment annoncé la levée d'environ 30 millions de francs, est d'extraire 1% des émissions mondiales de CO2 (environ 300 millions de tonnes) de l'atmosphère d'ici 2025.

MCG Engineering Paris
MCG Engineering Marseille
MCG Engineering Lyon
MCG Engineering Toulouse
MCG Engineering Sophia Antipolis